Les Mamelles

Le phare, première des deux mamelles.

Le monument de la renaissance africaine, la deuxième mamelle.

En saison sèche (9 mois de l'année), la poussière s'installe partout et donne une couleur marron aux baobabs comme aux statues...


Plage des Mamelles. Le coin est sympathique en contre-bas de la route, mais l'eau ne paraît pas propre.

Méga pub devant le rond-point. Attention à bien regarder la route, de tous les côtés, car personne ne respecte la priorité aux ronds-points.


Ici, les horticulteurs vendant leurs plantes sur les trottoirs.

Pendant l'hivernage ou la saison humide (juillet-octobre), les collines des Mamelles sont couvertes d'herbe que viennent brouter goulûment les zébus.

Un bâtiment de plusieurs étages collé à une superbe villa : Dakar semble ne pas posséder de schéma d'aménagement urbanistique. Tout pousse n'importe où, n'importe comment...

Écrire commentaire

Commentaires : 0