Production de sel

Les sauniers ou "forçats du sel" travaillent généralement de 7h à 13h, quand la température de l'air est encore supportable, à peine en-dessous de 30°C. Ils s'enduisent de beurre de karité pour protéger leur peau des ravages du sel, mais généralement, ils ne peuvent effectuer ce métier que pendant quelques années. A l'aide d'un pic en fer, ils cassent la croûte de sel d' 1,50 m, située sous une profondeur d' 1,5 mètre d'eau. Puis, avec une pelle, ils ramassent les mottes de sel et les déposent dans leur pirogue à fond plat.
La moitié d'entre eux sont sénégalais, et l'autre moitié vient d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest comme le Mali.
Sur le rivage, les femmes se chargent de trier le sel et de le vendre principalement aux grossistes qui viennent chercher le précieux minéral à l'aide de camions. Quelques sachets de sel sont aussi vendus aux touristes sur place.

Écrire commentaire

Commentaires : 0