Venice beach

En 1905, Abbot Kinney, magnat du tabac, décide de faire de ce quartier une ville de détente et de plaisir à l'image de la Venise italienne., avec un petit train, une fête foraine, une grande piscine d'eau de mer couverte et surtout des promenades en gondole sur les 16 miles de canaux gagnés sur le marécage.

En 1929, les canaux sont comblés pour permettre la circulation des véhicules venant de Los Angeles.

Venice, délaissée pendant 40 ans, devient le repaire des beatniks puis des hippies. En 1974, la construction d'une large piste cyclable le long de la plage relance l'attrait touristique pour le quartier. Venice devient alors la capitale du roller-skate.

Le front de mer est aujourd'hui le lieu de rendez-vous des artistes et des marginaux. Un commerce de plage à vocation balnéaire s'y déroule toute la semaine. Les tèshirts y sont les moins chers de toute la Californie.

Dans la journée et surtout le week-end, Venice beach devient une grande parade des corps sculptés, lustrés, siliconés, tatoués, huilés...

(source : Le guide du routard 2011).

Street art

Performance d'art contemporain


Touriste en tenue décontractée.

SDF à la recherche de poubelles à explorer


A l'entrée d'un cabaret...





Écrire commentaire

Commentaires : 0